Samedi, 1 novembre , 2014
Tags Posts tagged with "téléphone"

téléphone

0 1606

Dans le Nord de l’Angleterre, Neil Brook, 33 ans, de Salford, était jugé à Manchester Crown Court, accusé du meurtre de son ami et voisin, Josef Witkowski, 27 ans.

Le 8 février dernier, le jury a mis un peu plus de trois heures pour le disculper de meurtre, mais l’a reconnu coupable d’une accusation subsidiaire : coupable d’homicide involontaire.

La cour a dû retracer l’histoire des deux hommes qui se connaissaient depuis six mois et s’étaient brouillés par sms.

Brook dit à la police qu’il a adressé à M. Witkowski un texto et qu’il y avait eu une confusion entre le mot «nutter»(mot d’argot péjoratif britannique signifiant « cinglé »)et le mot «Mutter» (expression familière locale désignant une personne qui se comporte de manière antisociale ou vulgaire), en raison de l’écriture intuitive active sur son téléphone portable (que vous connaissez peut-être mieux sous l’appelation t9), il est ressorti un malentendu qui a tourné au drame.

M. Witkowski s’est offensé et après avoir échangé une série de textos de plus en plus violents et furieux, il fit un tour à l’appartement de Brook.

Brook avait scotché deux grands couteaux de cuisine dans son appartement, l’un derrière sa porte d’entrée et un près de sa salle de bain. Il a ouvert la porte pour laisser son ami entrer, mais a déclaré que M. Witkowski s’était jeté sur lui avec un couteau lui appartenant.

Le tribunal a appris que Brook a saisi le couteau situé à l’arrière de la porte et a poignardé M. Witkowski à la jambe, puis s’est réfugié dans la salle de bains.

Brook a continué d’attaquer M. Witkowski et livré le coup de grâce, l’a poignardé à la poitrine et lui a transpercé le coeur.

M. Witkowski a 104 blessures, notamment des coupures, coups de couteau, des contusions et des traces de coupures sur les mains.

Brook a été condamné aujourd’hui.

Le juge Michael Henshell a déclaré: «De toute évidence, la peine sera longue. »

Nous connaitrons la sentence d’ici un mois.

1 2308

Un petit garçon jouant avec le téléphone de son père a accidentellement appelé le 911, ce qui a conduit la police à leur maison – et à une culture de 500 plants de marijuana en pleine croissance.

Lorsque les agents de police de White Rock sont arrivés à l’adresse d’où provenait le coup de téléphone, ils ont trouvé l’enfant de 11 mois jouant avec le téléphone alors que son père de 29 ans, était assis en train de regarder tranquillement la télévision.

Il a été surpris de voir la police débarquer chez lui.

L’appel au 911 a aussitôt raccroché et la police n’a pas entendu de voix. Le père, dont le nom n’a pas été divulgué, a protesté qu’il n’avait pas appelé le 911 et que son fils ne savait pas comment utiliser le téléphone.

Néanmoins, la police a décidé de vérifier les lieux en raison d’une grande quantité de condensation sur les fenêtres de la maison et a trouvé la plantation dans une pièce fermée à clé.

Le père a alors été arrêté et devait comparaître au tribunal  début avril sur les accusations de production de substance illicite. L’enfant, que la police décrit comme étant un «garçon très mignon,» a été retiré par le ministère de l’enfance et de la famille, puis a été remis plus tard à la garde de sa mère.

Elle est séparée de son père et ne vit pas à la même adresse. « La mère a affirmé qu’elle n’avait aucune idée de ce qui se passait », a déclaré la police.

« Le ministère poursuit son enquête afin d’assurer la protection permanente de cet enfant » a t-elle ajouté.

Les policiers sont particulièrement inquiets lorsque les enfants vivent dans des maisons utilisées pour la culture en pot. Dans ce cas, a précisé la police, l’enfant n’avait pas accès à la salle verrouillée. Mais la condensation, qui favorise la croissance de moisissures et la présence de spores dans l’air, est un problème de santé. Il y a deux ans environ, dans un cas similaire, un nouveau né a été placé en détention protectrice après que la police a trouvé l’enfant dans une maison utilisée pour la culture de marijuana.

0 3461

Il semblerait qu’on s’engage sur la pente glissante de l’engouement pour les petites amies virtuelles si populaires au Japon.

C’est vrai que si vous êtes le genre de mec solitaire (ou nana d’ailleurs) qui trouve les rendez-vous avec de vraies femmes un peu trop pénibles, il y a une application pour ça. Lancée juste à temps pour la Saint Valentin, ça s’appelle « My Virtual Girlfriend » – une application pour iPhone et iPad qui est moitié jeu, moitié divertissement, nouveauté qui donne la chair de poule.

L’application coûte 99 cents, ce qui semble avoir quelque peu diminué la réputation plutôt prude d’Apple.  Cette application permet aux joueurs de choisir une petite amie virtuelle basée sur des attributs tels que la méchanceté, le sens de l’humour, l’intelligence et même la responsabilité.

Vous n’avez qu’à dire à l’application quelles sont les caractéristiques les plus importantes pour vous, puis vous sélectionnez les attributs physiques que vous préférez et l’application vous donnera une petite amie virtuelle qui correspond à vos critères. Ce sera peut-être Francine qui aime la musique country, adore les enfants et déteste les tongs,  ou peut-être Justine qui aime le minimalisme et les fruits, mais n’aime pas la viande et la chasse. Suspens !!

Une fois que vous avez sélectionné votre nouvelle petite amie totalement irréelle, vous recevrez une variété de choses à faire avec elle: vous pouvez lui donner une fleur, l’emmener voir un film romantique, faire du patin ou de la randonnée ou jouer à des jeux vidéo. Choisissez l’activité adaptée à sa personnalité et vous monterez d’un niveau. Si vous choisissez une mauvaise activité, vous perdrez des points et vous vous ferez réprimander.

Alors à quoi bon? Et bien, si vous jouez bien, il semble que votre nouvel amour se retrouvera en tenue légère (à noter que la nudité totale n’est pas possible) et vous aurez même la « toucher ». Par « toucher », je veux dire que vous aurez la chance de toucher l’image d’une femme crûment animée sur votre iPhone (tout à fait chaud!)

Mais attention à vous les hommes aux mains baladeuses, avant de commencer à tripoter partout dans votre téléphone ou iPad, vous devez savoir que ces dames ne se laisseront pas faire facilement (enfin, pas si facilement.)

Prenez Heleena par exemple. Elle aime le hip hop et le  bling-bling , mais n’aime pas les racistes et  la police. Et si elle vous dit quelque chose comme: «Vous devriez vous rappeler mon nom, vous allez le crier plus tard! » si vous la touchez trop tôt, elle va être vraiment en colère après vous.

Essayez de malmener votre iWoman sans bien la courtiser et elle vous repoussera et peut-être même mettra fin à votre relation. Et vous aurez droit à  Game Over…

Tout ça me fait penser qu’avoir une petite amie virtuelle peut aussi être aussi difficile qu’une réelle!

« My Virtual Girlfriend » est le dernier né des applications de petite amie virtuelle pour i Phone.

Pour les hommes qui veulent faire le tour des applications semblables, il y a « i Girl », qui promet que vous pouvez  » la toucher et plus encore! » Il y a aussi « Sexy Girlfriend  » pour toute personne qui a «toujours voulu une petite amie aux petits soins et prête à assouvir tous vos caprices. » Et puis il y a « Michelle » qui sera la  plus qu’heureuse d’être «votre bébé virtuel de poche. »

Perso, si vous êtes vraiment dans le besoin de trouver des amis virtuels, je vous recommande d’essayer « Mon chat virtuel » . Après tout, si une « vraie » femme voit cette application sur votre téléphone, elle pourrait penser que cela signifie que vous êtes amoureux et attentionné … plutôt que totalement effrayant.

Bonne chance :)

RÉSEAUX SOCIAUX

35,896FollowersSuivre
15FollowersSuivre
5AbonnésS'abonner

LES + MARQUANTS

10 31464
Les habitants de Tabubil, Province de l'Ouest de la Papouasie Nouvelle-Guinée, sont plongés dans «l'horreur et la peur » après qu’un bébé d’à peine une...

BRÈVES INSOLITES