A la recherche des préservatifs disparus

A la recherche des préservatifs disparus

0 3502

Quelqu’un a-t-il vu 700.000 préservatifs? La police malaisienne est à leur recherche. Les préservatifs, fabriqués par la Société Sagami caoutchouc, ont été chargés dans un container en Malaisie, mais ne sont jamais arrivé au Japon (le conteneur est bien arrivé, mais vide, avec les serrures changées). Mais rassurez-vous, tout le monde est sur le coup !

La police est complètement déconcertée quant à ce qui est arrivé à la marchandise, mais s’est engagée à essayer de les retrouver à tout prix.

Un porte-parole de la police malaisienne a déclaré: «Nous prenons la question des préservatifs disparus très au sérieux … nous étudions la question. »

« Nous sommes dépités par cet incident. C’est la première fois que ce cas se présente en Malaisie depuis que la production a commencé en 1997″, a déclaré le chef d’entreprise, Koji Sato.

Les préservatifs ont une valeur d’environ 1,5 millions de dollars si ils sont vendus au prix du détail japonais, l’AFP rapporte consciencieusement, qu’ils sont 14 pour cent plus mince que des préservatifs « classique » (si l’on croit Sagami). La compagnie de transport qui a expédié les préservatifs est confiante et dit qu’elle peut « savoir où et quand « les verrous » ont été trafiqués ou changés. Le coupable peut être identifié par le traçage lorsque le container est ouvert, chacun des containers ayant subi un changement sera enregistré et scellé.  Ce qui est rassurant, si vous êtes inquiet…

Malheureusement, personne ne semble disposé à spéculer sur qui, ou quoi, est à l’origine de la disparition. Un cartel fougueux de voleurs internationaux de préservatifs? Une sorte de monstre qui mange exclusivement des préservatifs? Y a-t-il un marché noir florissant du préservatif? Ou, peut-être, ils se sont échappés de leur propre chef, et ont établi une minuscule, ultramince  société communautaire du préservatif sur une île isolée du Pacifique Sud?

Moi je chercherai plutôt du côté de la France, dans le Gers…

AUCUNE RÉACTION